Hommage à une figure emblématique du rock : Ian "Lemmy" Kilmister leader de Motörhead.





Figure emblématique du rock, considéré comme un pionniers du « heavy metal » le leader de Motörhead Ian « Lemmy » Kilmilster est décédé ce 28 décembre d’un cancer foudroyant peu après son 70e anniversaire.
Né en 1945, Lemmy fut un temps un "roadie" sur les tournées de Jimi Hendrix dans les années 1960,  avant de fonder Motörhead il y a 40 ans cette année.
Même si ce groupe est considéré comme faisant partie du mouvement heavy metal, le chanteur reconnaissable à son look inimitable, favoris en côtelettes et chapeau noir, avait toujours assuré qu’il faisait du rock. "Je joue du rock'n'roll et je crois que le rock'n'roll est sacré", expliquait-il.
Sur scène, il chantait avec un micro anormalement haut, une habitude gardée des débuts du groupe. Cette position insolite l'obligeait à chanter la tête tournée vers le haut, ce qui, disait-il, empêchait à l'époque de voir à quel point les spectateurs étaient peu nombreux.
Motörhead a publié plus de 20 albums.
Un de ses grands tubes a été la chanson "Ace of Spades", sortie en 1980. Lemmy y chante : "You know I'm born to lose/and gambling's for fools/but that's the way I like it baby/I don't wanna live forever." ("Tu sais que je suis un perdant né/Que le jeu est fait pour les idiots/Mais c'est ça que j'aime, bébé/Je ne veux pas vivre à jamais.")
Sa mort survient un mois après celle de Phil "Philthy Animal" Taylor, ex-batteur de Motörhead, décédé à l'âge de 61 ans. Le groupe devait revenir sur scène en janvier avec une tournée au Royaume-Uni et en Europe.


Malgré cette disparition, la formation britannique incite ses fans à continuer de faire honneur à la légende de son leader. "Ecoutez Motörhead fort, écoutez Hawkwind fort, écoutez la musique de Lemmy FORT. Et buvez un verre ou deux", a écrit le groupe dans son communiqué.

La Médiathèque lui rend hommage à travers une présentation de quelques albums au 4e étage.