A la mémoire des hommes, des femmes, des familles dont les vies ont été bousculées, broyées dans une des guerres les plus sanglantes de l'histoire de l'humanité.

Retour sur la soirée "Tranchée" 
qui a connu un beau succès tant par la qualité du spectacle musical de la Cie Bergamasque 
que de l'intervention des auteurs Nicolas Czubak et Kevin Goeuriot.

70 personnes se sont déplacées et ont apprécié cette belle soirée

Ça s'est passé comme ça ....


Acte I. Le prélude à la guerre. Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine. 

Un homme (Victor Hugo toujours visionnaire) : « La France et l'Allemagne sont essentiellement l'Europe ». Et malgré tout la guerre (1870). 
Ensuite une annexion. La haine attisée, entretenue entre deux peuples voisins. Une haine qu'on exprime sans ambages, qui accueille les rumeurs les plus fantaisistes, les déforme et les arrange. Aucun souci de vraisemblance, d'impartialité, de raison. 


 
Acte II. La guerre vue du côté français (la Moselle était allemande !). 

La déclaration de guerre. Comme en 1870 et plus tard en 1939, elle surprend la majorité des Français dans l'insouciance de l'été : il y avait les paillettes du siècle nouveau, le faste de l'Exposition universelle, ses slogans utopistes («  La Paix Universelle »), les jeux Olympiques à Paris. 

La mobilisation et le départ « la fleur au fusil ».  Dimanche 2 août. Train de plaisir pour Berlin ... l'aventure ... l'allégresse. La guerre de mouvement serait courte ... l'empereur Guillaume II y laisserait forcément ses moustaches ! 

Rencontre avec Nicolas Czubak et Kevin Goeuriot, auteurs  du livre
"Bis zum ende... jusqu'au bout. 
Août-septembre 1914 : la Lorraine bascule dans la guerre"


Kevin Goeuriot
De la vallée de la Seille aux confins de la Belgique, les affrontements se transforment en hécatombes et plusieurs villages subissent, en dépit des conventions internationales, de terribles exactions. Fruit de trois années de recherches et de prospections, cet ouvrage tente d’apporter un éclairage nouveau sur ce que fut l’entrée en guerre dans le nord lorrain en août et septembre 1914. Ce livre se propose de montrer comment, en deux mois de temps, un monde bascule dans la guerre. 
Nicolas Czubak
Comment les belligérants engagent une lutte à mort, pour laquelle chaque camp est prêt à aller… jusqu’au bout.

Acte III. Les lettres de Poilus. 

Au-delà de la propagande (voir ci-dessous) et des articles enflammés des journaux « dits d'information » (Jean Galtier-Boissière : « ces charlatans qui vivent de la guerre tandis que les autres en meurent »), la réalité est poignante. Il suffit de voir les photos prises au moment de la séparation, couples amoureux, pères de famille entourés de leur femme et de leurs enfants. Voyageurs sans bagages, ils durent revêtir l'uniforme mal coupé, le pantalon rouge, le képi cabossé et chausser les godillots cloutés. 
Les paysans étaient soucieux : qui moissonnerait, qui rentrerait la paille, qui labourerait ? 

La moisson sera meurtrière et la vendange sanglante. Échec de l'offensive française en Lorraine 140 000 morts en 5 jours. La journée du 22 août est la plus meurtrière de toute l'Histoire de France : 27 000 morts. 

Et ce lien vital, ténu, entre les combattants et leur famille. Rosa écrit le 4 août 1914 : « Je me contenterai d'une ligne, d'un mot, d'une enveloppe sans rien dedans, mais écris-moi souvent ». 





Les statistiques des dernières guerres démontrent que plus les armes se perfectionnent, plus les pertes diminuent. Le Temps. 4 août 1914. 

Les shrapnells éclatent mollement et tombent en pluie inoffensive. Le tir est très mal réglé. Quant aux balles, elles ne sont pas dangereuses. Elles traversent les chairs de part en part, sans faire aucune déchirure. L’Intransigeant. 16 août 1914. 

Le petit pioupiou de chez nous fait preuve d'un courage, d'une souplesse, d'un mordant qui manquent totalement au lourd fantassin allemand. Le Miroir. 23 août 1914. 


Mediagaming !



MediaGaming du 25 Avril, ce sera sportif !!!
avec Game Party Champions, Sports Connection et Family Party.
Venez nombreux !





Rencontre intergénérationnelle à l'école Brücker


C'était le premier temps fort du projet intergénérationnel sur les saveurs d'enfance ce jeudi à l'école Brücker entre les élèves de la classe de CP/CE1 de Madame Seidel et les résidentes du foyer AMLI de la rue Victor Hugo à Nilvange.


Les enfants ont tout d'abord présenté 2 saynètes du Petit Chaperon Rouge, chantés - en allemand et en français, et présenté des danses à l'une desquelles nos mamies se sont jointes avec grand plaisir.

Puis place aux seniors pour une petite leçon sur les proverbes en lien avec la Chandeleur.
"A la chandeleur, l'hiver se meurt ou prend rigueur"
"A la chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs"
"A la chandeleur, grande neige et froideur"
"A la chandeleur, le froid fait douleur"
"A la chandeleur, le jour croît de 2 heures"
"A la chandeleur, Rose n'en sentira que l'odeur"
"A la chandeleur, l'hiver a sa dernière heure"

Quant à Mme Monette, elle a avec brio transmis la recette de le pâte à crêpes aux enfants qui l'ont bien mémorisée.

L'après-midi s'est terminée sous forme d'échanges informels entre petits et grands avec le partage de crêpes confectionnées spécialement pour ce temps fort par des parents d'élèves. Un vrai régal !



Merci à Léa Pellarin, conteuse professionnelle, d'avoir assisté à ce temps fort afin de collecter des anecdotes et autres histoires de vie afin d'offrir une restitution contes de ce projet le vendredi 6 juin à la Médiathèque de Nilvange en présence des résidents et des enfants qui seront ravis de se retrouver. Des liens se sont créés dès ce premier échange.









Stress et cardiologie

Salle comble à la Médiathèque de Nilvange avec plus de 130 personnes qui se sont déplacées pour assister à la conférence du Docteur Jean-Pierre HOUPPE

"Stress & Maladies cardiovasculaires"

suivie de plus d'1 heure de questions, d'échanges avec le public.

« Tant que les hommes seront mortels, je n’arriverai pas à être complètement décontracté »

Cette boutade du cinéaste Woody Allen est exemplaire d’un humour fondé sur le non sens ; Elle a aussi le mérite de poser le problème du stress. Le stress est intimement lié à la vie et seule la mort peut l’arrêter.
Hans Selye, « le père du stress » écrivait en 1956 : « Le stress est la réponse non spécifique de l’organisme à toute demande. Par définition, il ne peut être évité. La complète liberté par rapport au stress, c’est la mort »

Avant tout le stress, c’est la vie…
Quittons quelques instants de vue le sens habituel que nous donnons au mot stress (mauvais stress) pour voir que la vie est une perpétuelle demande d’adaptation : le stress est une demande d’adaptation .Sans adaptation nous mourrons et sans adaptation l’espèce humaine n’aurait jamais survécu et nous ne serions pas là.


Pour  en savoir plus sur le stress et la cardiologie, rendez-vous sur le site




Retour en images





C'était il y a 100 ans ...


TRANCHEE...

Parcours poétique et musical, 
spectacle de mémoire de la Grande Guerre 14-18 
avec la Compagnie BERGAMASQUE 
et la participation de Nicolas CZUBAK et Kevin GOEURIOT, auteurs du livre

"Bis zum ende... jusqu'au bout. Août-septembre 1914 : la Lorraine bascule dans la guerre"

Vendredi 28 mars 2014
20h
Médiathèque de Nilvange, pôle départemental de lecture publique




Déroulement de la soirée 

Acte I : Prélude à la guerre. Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine. Textes et chansons de la Revanche. 
Acte II : L'entrée en guerre. 
Scène 1: Les paillettes du siècle nouveau. Frou-frou. 
Scène 2 : La déclaration de guerre et La mobilisation. Vidéo. 
Scène 3 : La fleur au fusil. Le départ pour le front. Texte de jean Galtier-Boissière et refrains de l'époque. 
Rencontre avec les auteurs autour du livre
Acte III : Paroles de Poilus. Lettres de Poilus. Chanson de conscrit de Moselle. Mélodies de Gabriel Pierné, Henri Duparc et Jehan Alain. Vidéo. 


Entrée libre. Réservation conseillée

Retour sur la soirée MediaGaming du vendredi 14 mars


Retour en images ... 

Applications sur tablettes....ou encore 'Hot Wheels' , 'Les lapins crétins', jeux vidéos sur grand écran, les jeunes ont passé une agréable soirée.

Prochain rendez-vous à noter dans vos agendas 
Vendredi 25 avril de 20h à 22h





Relations entre Psychologie et Santé

A ne pas manquer, vendredi 21 mars 2014 à 20h 

Stress & maladies cardiovasculaires 
avec le Docteur Houppe

Entrée libre sur réservation auprès de la médiathèque de Nilvange




Projet intergénérationnel 2014 , c'est parti !

Depuis début février, le nouveau projet intergénérationnel entre les résidents du foyer AMLI, une classe de CP/CE1 de l'école Brucker et la Médiathèque de Nilvange est en route avec pour thème 


Saveurs d'enfance, Saveurs d'autrefois

Transmission du savoir et des souvenirs d’autrefois sur les saveurs d’enfance des personnes âgées. Parallèle avec les saveurs d’aujourd’hui que connaissent les enfants. Liens avec les fêtes & traditions aux travers des ressources proposées par  la Médiathèque de Nilvange.

Nos mamies et papy de la résidence ont beaucoup à dire et transmettre sur ce sujet d'autant plus que nous avons à faire à de grands gourmands.

En effet, c'est autour de la galette des rois, puis de la Chandeleur avec la confection de crêpes qu'Herveline de la Médiathèque de Nilvange a effectué un travail de collectage de recettes transmises de génération en génération. 
Une recette sans cuisson a même été préparée pour être transmise aux enfants afin qu'ils puissent la tester eux-mêmes et la déguster bien sûr...

Petit rappel de l'histoire du Petit Bonhomme de pain d'épices découverte lors de la visite de l'exposition 'Noëls à croquer' en décembre dernier à la Médiathèque avec cette fois "Roule Galette"

Aujourd'hui, Herveline est venue avec les tablettes et différentes applications culinaires très ludiques. Et c'est avec grand plaisir et intuition que nos résidents ont découvert ces nouveaux outils sans aucune réticence.




Puis, partage des crêpes préparées dans la bonne humeur.

Mais, au fait, comment avez-vous fait pour les faire sauter dans la poêle avec un louis d'or dans la main gauche pour tenter de devenir riche ?
Pourquoi certaines traditions se perdent ? Allez savoir ....







La prochaine rencontre se déroulera le 27 mars et ce sont les enfants qui accueilleront nos chers anciens dans leur classe avec des surprises mais chut ! à suivre ....






Prochain Mediagaming ce vendredi 14 mars de 20h à 22h

Soirée Jeux Vidéos 
vendredi 14 mars de 20h à 22h 
à la Médiathèque de Nilvange


Jeux sur Wii U, ou encore tablettes. 
Venez nombreux nous retrouver pour un moment festif autour du jeu.

A partir de 12 ans


Quand les seniors font "clic ou double clic"

Les ateliers "Découverte de l'informatique" affichent complet ! 
Un bel engouement du public senior pour être au fait de la technologie informatique et utiliser l'outil au quotidien : faire des recherches sur le net, réserver un billet de train, envoyer des mails, ....
La toile dévoile ses secrets .....





Les nouvelles sessions sont programmées mais il faudra être patient pour ceux et celles qui ne se sont pas encore inscrits car c'est déjà complet ! 

Stress et maladies cardiovasculaires avec le Docteur Jean-Pierre Houppe à la Médiathèque


Tranchée...

Parcours poétique et musical, spectacle de mémoire de la Grande Guerre 14-18 avec la Compagnie BERGAMASQUE 
et la participation de Nicolas CZUBAK et Kevin GOEURIOT, auteurs du livre
"Bis zum ende... jusqu'au bout. Août-septembre 1914 : 
la Lorraine bascule dans la guerre"

Vendredi 28 mars 2014
20h
Médiathèque de Nilvange, pôle départemental de lecture publique


De la vallée de la Seille aux confins de la Belgique, les affrontements se transforment en hécatombes et plusieurs villages subissent, en dépit des conventions internationales, de terribles exactions. Fruit de trois années de recherches et de prospections, cet ouvrage tente d’apporter un éclairage nouveau sur ce que fut l’entrée en guerre dans le nord lorrain en août et septembre 1914. Ce livre se propose de montrer comment, en deux mois de temps, un monde bascule dans la guerre. 
Comment les belligérants engagent une lutte à mort, pour laquelle chaque camp est prêt à aller… jusqu’au bout.


Déroulement de la soirée 

Acte I : Prélude à la guerre. Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine. Textes et chansons de la Revanche. 
Acte II : L'entrée en guerre. 
Scène 1: Les paillettes du siècle nouveau. Frou-frou. 
Scène 2 : La déclaration de guerre et La mobilisation. Vidéo. 
Scène 3 : La fleur au fusil. Le départ pour le front. Texte de jean Galtier-Boissière et refrains de l'époque. 
Rencontre avec les auteurs autour du livre
Acte III : Paroles de Poilus. Lettres de Poilus. Chanson de conscrit de Moselle. Mélodies de Gabriel Pierné, Henri Duparc et Jehan Alain. Vidéo. 


Entrée libre. Réservation conseillée